Histoire des Camisards

Histoire des Camisards

L’affaire de Pont de Montvert (juillet 1702): début de la guerre des Camisards

Henri IV, en 1598, promulgua l’Edit de Nantes, autorisant la pratique de la religion réformée.

Louis XIV, en 1685, par l’Edit de Fontainebleau, révoqua l’ Edit de Nantes.

Il s’ensuivit une résistance des protestants, la période du Désert et des assemblées secrètes. Ils étaient pourchassés, emprisonnés, subissaient les dragonnades et envoyés aux galères. Louis XlV, qui dominait l’Europe avec ses armées, dut mener une guerre impitoyable contre les camisards des Cévennes de 1702 à 1704. Il dut envoyer successivement trois maréchaux de France : le maréchal de Broglie, le maréchal de Montrevel, et le maréchal de Villars.

Cette guerre eut pour déclenchement un événement qui se produisit à Pont-de- Montvert, fin juillet 1702 : Ce fut l’assassinat de l’Abbé du Chayla , archipretre de Mende et inspecteur des missions en Cévennes.

camisards

L’ Abbé était chargé de mener en cévennes la repression des huguenots, qui luttaient pour leur liberté et leur liberté de religion. Il avait capturé et emprisonné quelques jeunes gens dans sa maison, à Pont de Montvert, pour les envoyer aux galères. Revenant de la foire de Barre des Cevennes, Esprit Séguier, Abraham Mazel, Couderc, Laporte et quelques autres décidèrent d’aller les délivrer.Ils mirent le feu à la maison de l’Abbé du Chayla, et l’assassinèrent sur le pont du village.

La guerre des Camisards commençait et allait embraser toutes les Cévennes, avec des chefs de troupes comme: Jean Cavalier, Roland, Abraham Mazel, Jouany, Castanet….

Cette guerre dura plus de deux ans, jusqu’ à la rencontre de Jean Cavalier (boulanger à Anduze) et le Maréchal de Villars, à Nimes en 1704. Il fallut attendre Louis XVI pour qu’un édit de tolérance soit accordé aux protestants, et 1789, la déclaration des droits de l’homme, pour que nul ne soit inquiété pour ses opinions religieuses. –

gites en cevennes - gite du chastel

 Le Ron du Chastel

Pourquoi ce nom, donné aux gîtes ? Parce qu’ils sont situés au pied du « Ron del Castel ».

Ce toponyme signifie « rocher du château » : il s’agit du site de l’ancien château de Montvert, en latin Castrum de Monte Verdi, mentionné dans de nombreux documents des XIII ème et XIV ème siècles, comme appartenant à la baronnie de Florac.

Au Moyen-age un château dominait le gué, depuis une crête rocheuse du Bougès, surplombant le Tarn à plus de 1000 m d’altitude, surveillant la vallée en aval et en amont.

Le site porte encore aujourd’hui le nom de « Ron del Castel », déformation de « Ranc del Castel ». Sur le site même, on trouve des rochers taillés, des parements appareillés en granit, des cavités creusées à l’outil dans le rocher pour y encastrer des boulins, de nombreux éboulis de pierres taillées et triées selon leurs dimensions.

Les éléments d’informations historiques proviennent d’une étude réalisée par Claire Guiorgadzé(architecte dplg), pour le compte de la commune de Pont de Montvert, en vue de la création d’une ZPPAUP.

Commanderie de l’Hopital:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Commanderie_de_Gap-Francès